Chaman, une histoire de chat

 

 

Cet après-midi là, Nous avons vu quelque chose voler par la vitre d'une voiture qui roulait sur une petite route de montagne. Peut-être était-ce une peluche, victime de la barbarie innocente d'un enfant en colère ? La peluche -si tel était bien le cas- était blanche. Nous avons donc couru sur la route, poussés par notre instinct d'assistance à peluche en danger.

 

Chaman Une histoire de chatAprès avoir cherché du regard l'objet de notre probable imagination, nous avons découvert une boule de poils blanche avec des reflets ocre gisant sur le bas côté. Une jolie tête est alors apparue. Une tête de chat angora avec de grands yeux bleus qui tournaient dans leurs orbites. Une tête de chat hagard. J'ai aussitôt coupé le feu (ce qui signifie pour moi stopper le mal) et j'ai pris le magnifique chat dans mes bras, ne sachant pas s'il était à moitié mort ou à moitié vivant. Il était tellement beau que j'en ai déduit que c'était une chatte ! Je l'ai emportée à la maison. Elle s'est laissé faire et j'ai senti tout le poids de son corps lâcher, s’abandonner. Lorsque je l'ai installée sur le canapé, les autres animaux sont venus la renifler du bout de leur truffe, intrigués. Et j'ai utilisé ma magie -ce n'est pas prétentieux, c'est un mot que j'aime. Nous avons tous une magie en nous plus ou moins latente-. J'ai mis mes mains au-dessus de sa fourrure et je lui ai envoyé l'énergie nécessaire à sa guérison. J'étais inquiète, car ses yeux tournaient à toute allure dans ses orbites...Alors j'ai continué à la soigner avec mes outils de travail, afin de lui transmettre des points spécifiques (essentiellement issus de la médecine chinoise). Je lui parlais, pendant tout ce temps, pour la rassurer et lui transmettre toute mon empathie. Je n'en menais pas large car j'étais révoltée par l'acte qui avait été commis et angoissée à l'idée que cela coûterait probablement la vie à un animal innocent.

 

Le soir est arrivé, et Bianca -je trouvais que ce prénom lui allait bien- ne bougeait pas, ne mangeait pas, ne buvait pas. Plusieurs fois j'ai été tentée de la prendre sous le bras et de filer chez le vétérinaire, mais quelque chose me disait que l'urgence était là, entre mes mains. Je l'ai gardée auprès de mon lit pendant la nuit, et j'ai continué à lui envoyer de l'énergie, à la caresser, à lui parler.

Et puis le lendemain elle a bu un peu, petit à petit elle a mangé...et contre toute attente, elle a fait ses premiers pas. Ensuite, mon petit garçon a fait connaissance avec Bianca et s'est aperçu que la magnifique chatte était...un chat ! Alors nous l'avons baptisé Chat Man. Il a eu droit à une visite chez le vétérinaire qui a diagnostiqué une hémorragie cérébrale (il avait dû heurter le tronc d'un arbre) mais décrété qu'il l'avait échappé belle ! Un miracle !

 

Je suis repartie avec mon secret et Chaman, tous deux blottis contre mon coeur.