Médecine Chinoise

 

Médecine Chinoise

 

L’élaboration de la médecine chinoise est généralement datée de 3000 ans avant J-C.

Elle prend en considération le fonctionnement global de l’être humain (point de vue physiologique, psychologique, anatomique etc).

Elle cherche à expliquer les causes des maladies et les mécanismes biologiques et psychiques qui y sont liés. Que les symptômes soient visibles ou non, elle s’applique à gérer l’équilibre de l’énergie appelée Qi.

Le but des traitements chinois est donc de rétablir l’équilibre de l’organisme, en régularisant l’énergie dans telle ou telle fonction, à tel ou tel endroit du corps, en faisant à nouveau circuler de manière harmonieuse les différentes substances de l’organisme.

Depuis l’antiquité, les chinois considèrent que toute chose de l’univers peut être représentée par le concept de l’énergie (globalement une mais constituée de deux polarités).

Ou l’on en vient à aborder la dualité yin-yang de l’énergie, signes opposés et pourtant générateurs de mouvement et d’activité ; ce qui engendre la complémentarité.

L’alternance des mouvements yin-yang se retrouve dans la circulation énergétique des méridiens, lieux de passage préférentiel de l’énergie, dans lesquels « résonnent » les grandes fonctions de l’organisme.

Le trajet des méridiens est parsemé de points d’énergie ou points d’acupuncture. Ces points ont chacun un rôle énergétique spécifique de régulation, soit d’un trouble circulatoire superficiel de l’énergie au niveau du méridien, soit d’un trouble d’organe plus profond. La stimulation au niveau précis de cet agglomérat nerveux et vasculaire induit un signal qui sera transmis le long du parcours du méridien d’énergie et rétablira l’équilibre manquant.